Christian Huygens, dated at Paris, to Henry Oldenburg

View transcription
                                m’este l’envie de disputer. Que veut dire, je vous prie,
qu’il assure que quand mesme je luy aurois montre 
que le blanc se peut composer de deux seules couleurs 
primitives, je n’en pourrois pourtant rien conclure contre 
luy, et cependant il a dit pag. 3083 des Transactions 
que pour composer le blanc toutes les couleurs primitives sont 
necessaire. Apres cela il en a garde de demeurer court 
a aucune objection qu’on luy puisse faire.
Quant a la maniere dont il concile l’effect des 
verres convexes a assembler si bien les rayons, avec ce 
qu’il establit touchant la differente refrangibilite,
j’en suis satisfait, mais aussi doit il avouer que cette 
aberration des rayons ne nuit donc pas tant aux verres 
qu’il semble avoir voulu faire accroire quand il a 
propose les miroirs concaves comme la seule esperance 
de perfectionner les telescopes. Son invention assurement 
estoit tres belle, mais a ce que j’ay pu connoistre par 
l’experience, le defaut de la matiere la rend presque aussi 
impossible d’executer, que la difficulte de la forme 
repugne aux Hyperboles de M. des Cartes de sorte qu’a
mon avis il en faudra demeurer a nos verres spheriques 
                            
Please login to transcribe

Manuscript details

Author
Christiaan Huygens
Reference
EL/H1/77
Series
EL
Date
1673
IIIF
Open IIIF manifest
(What's this?)
This is a link to the IIIF web URL for this item. You can drag and drop the IIIF image link into other compatible viewers

Cite as

Christian Huygens, dated at Paris, to Henry Oldenburg, 1673. From The Royal Society, EL/H1/77

Copy

Comments

Please login to comment