Christian Huygens, dated at Paris, to Henry Oldenburg

View transcription
                                chose de mol, comme sont le linge ou le cuir, a
gaste visiblement la perfection de la figure spheri 
que, qui factoit deja auparavant une reflexion 
irregulier, mais obscure. J’avois donne la figure 
et le douci en frottant deux miroir de mesme nature 
l’un sur l’autre. et puis j’y appliquay du linge 
entre deux avec de la pottee d’etain. et cependant je 
trouvay que cette maniere de polir gastoit de plus 
en plus la parfaite sphericite. Vous m’obligerez 
de me mander ou en est Mr. Newton luy mesme 
ou d’autres qui ont entrepris ce travail. Mon 
miroir etoit de 12 pieds de font, mais seulement 
de 4 pouces de diametre.
Pour ce qui est de sa nouvelle hypothese des couleurs 
dont vous souhaitez scavoir mon sentiment j’avoue 
que jusqu’icy elle me paroit tres vraisemblable, Et 
l’experiments crucis (si je l’entens bien, <u> car il est escrit 
un peu obscurement <\u>) la confirme beaucoup. Mais 
sur ce qu’il dit de l’aberration des rayons a travers 
des verres convexes je ne suis pas de son avis. Car 
je trouvay en lisant son escrit que cette aberration 
suivant son principe devoit estre double de ce qu’il la fait 
                            
Please login to transcribe

Manuscript details

Author
Christiaan Huygens
Reference
EL/H1/73
Series
EL
Date
1672
IIIF
Open IIIF manifest
(What's this?)
This is a link to the IIIF web URL for this item. You can drag and drop the IIIF image link into other compatible viewers

Cite as

Christian Huygens, dated at Paris, to Henry Oldenburg, 1672. From The Royal Society, EL/H1/73

Copy

Comments

Please login to comment