Histoire naturelle de la porpre des anciens

View transcription
                                qui dit positivement que 
l’on estime d’abord la pourpre 
violette. Les Textes d’Aristote et 
de Platon, relatifs aux couleurs 
conduisent aux mêmes conséquences.
Cependant il n’est pas
douteux que si primitivement 
la couleur des étoffes de Pourpre 
dut être violette, cependant 
les exigeances des goûts et de la 
mode firent variés les nuances 
et les tons. Ainsi l’on teignit 
deux fois les étoffes pur avoir 
des couleurs plus riches plus 
vives, et l’on obtient <s>[text?]<\s> la 
Pourpre dibaphe (purpura dibapha)
Le mélange des espèces contribuait 
aussi à modifier les tons.
Le <u>Murex trunculus <\u> donne 
une teinte presque bleue les 
pêcheurs Mahonais me l’indiquaient 
toujours connu donnant cette 
couleur et surtout comme un 
fournissant par une matière 
                            
Please login to transcribe

Manuscript details

Author
Henri de Lacaze-Duthiers
Reference
AP/43/6
Series
AP
Date
1860
IIIF
Open IIIF manifest
(What's this?)
This is a link to the IIIF web URL for this item. You can drag and drop the IIIF image link into other compatible viewers

Cite as

Histoire naturelle de la porpre des anciens, 1860. From The Royal Society, AP/43/6

Copy

Comments

Please login to comment