Histoire naturelle de la porpre des anciens

View transcription
                                elle ne forme ni un sac, ni une 
poche ni un reservoir, comme on l’a dit ces [text?], ainsi 
que celui de Veine a pourpre doivent 
etre rejetes, puisqu’elle est l’implement 
etendue a la surface du manteau.
De grandes cellules allongees, placees 
les unes a cote des autres perpendiculaires 
a la surface de la voute palliale 
dans le sens de leur plus grand diametre,
composent son tissu; elles forment 
a peu pres deux ou trois couches 
dont la plus exterieure, couverte 
de ciles vibratiles, presente les 
cellules les plus developpees. Au dessous 
est un reseau sanguin, capillaire,
fort riche qui distribue a la 
branchie le sang arrivant du corps 
de Bojanus et des parties Voisines du 
manteau. Lorsqu’elles sont arrivees 
a leur maturite, les cellules 
tombent dans la cavite palliale 
                            
Please login to transcribe

Manuscript details

Author
Henri de Lacaze-Duthiers
Reference
AP/43/6
Series
AP
Date
1860
IIIF
Open IIIF manifest
(What's this?)
This is a link to the IIIF web URL for this item. You can drag and drop the IIIF image link into other compatible viewers

Cite as

Histoire naturelle de la porpre des anciens, 1860. From The Royal Society, AP/43/6

Copy

Comments

Please login to comment