Letter on Terrestial Magnetism

View transcription
                                Chinois suspendaient leurs aiguilles au moyen d’un 
fil pour leur donner le mouvement le plus libre, & 
qu’ils savaient qu’ainsi suspendues à la Coulomb 
(comme dans l’appareil du Jésuite Lana au 17me. siècle)
les aiguilles déclinaient au sud-est & ne s’arrêtaient 
jamais au véritable point sud. Depuis le retour 
de Mr. Fuss, un jeune officier des mines, Mr.
Kowanko que j’ eu le plaisir de rencontrer dans 
l’Oural, continue en Chine les observations de 
déclinaison horaires correspondantes à celles d’Allemagne,
de St. Petersbourg, de Kasan et de Nicolajeff en 
Krimmee, ou l’amiral Greigh a fait établir une 
boussole de Gambey, confiée au directeur de l’observatoire,
Mr. Knorre. J’ai obtenu aussi que dans les mines 
de Freiberg en Saxe, dans une galerie d’écoulement,
à 35 toises de profondeur un appareil magnétique ait 
été placé. Mr. Reich auquel on doit un excellent 
travail sur la température moyenne de la terre à 
différentes profondeurs, y observe assidûment & à 
des époques convenues. De l’Amérique du Sud 
Mr. Boussingault qui n’a rien négligé de ce qui 
peut avancer les progrès de la physique du Globe,
nous a envoyé des observations de déclinaison horaires 
faites à Marmato dans la province d’Antioquia,
par le 5o 27’ de latitude boréale, dans un lieu où 
la déclinaison est orientale comme à Kasan &
a
                            
Please login to transcribe

Manuscript details

Author
Alexander von Humboldt
Reference
AP/20/7
Series
AP
Date
1836
IIIF
Open IIIF manifest
(What's this?)
This is a link to the IIIF web URL for this item. You can drag and drop the IIIF image link into other compatible viewers

Cite as

Letter on Terrestial Magnetism, 1836. From The Royal Society, AP/20/7

Copy

Comments

Please login to comment