Letter on Terrestial Magnetism

View transcription
                                vingt ans, voulût bien exercer sa puissante influence 
en étendant la ligne d’observations simultanées 
et en fondant des stations magnétiques permanentes 
soit dans la région des tropiques, des deux côtés de 
l’équateur magnétique dont la proximité diminue 
nécessairement l’amplitude des déclinaisons horaires,
soit dans les hautes latitudes de l’hémisphère austral 
& au Canada. J’ose proposer ce dernier point 
parce que les observations de déclinaisons horaires 
faites dans la vaste étendue des États Unis sont 
encore très rares. Celles de Salem (de 1810), 
calculées par Mr. Bowditch & comparées 
par Mr. Arago aux observations de Cassini,
Gilpin & Beaufoy, méritent cependant beaucoup 
d’éloges. Elles pourront guider les observateurs 
du Canada pour examiner si, contrairement 
à ce qui arrive dans l’Europe occidentale, la 
déclinaison n’y diminue pas dans l’intervalle 
entre l’équinoxe du printemps & le solstice d’été.
Dans un mémoire que j’ai publié, il y a cinq 
ans, j’ai désigné, comme stations magnétiques 
extrêmement favorable pour les progrès de nos 
connaissances: la Nouvelle Hollande, Ceylan,
l’île Mauritius, le cap de Bonne Espérance 
(illustrés de nouveau par les travaux de Sir John 
Herschel), l’île St. Hélène, quelque point 
sur 
                            
Please login to transcribe

Manuscript details

Author
Alexander von Humboldt
Reference
AP/20/7
Series
AP
Date
1836
IIIF
Open IIIF manifest
(What's this?)
This is a link to the IIIF web URL for this item. You can drag and drop the IIIF image link into other compatible viewers

Cite as

Letter on Terrestial Magnetism, 1836. From The Royal Society, AP/20/7

Copy

Comments

Please login to comment