Letter on Terrestial Magnetism

View transcription
                                correspondantes de déclinaison horaire, que, malgré une 
différence de longitude de plus de 47o, les perturbations 
étaient isochrones. C’étaient comme des signaux 
qui de l’intérieur du Globe arrivaient simultanément
à sa surface, vers les bordes de la Seine & du Wolga.
Lorsque en 1827 je me fixai de nouveau à 
Berlin, mon premier soin était de reprendre le cours 
des observations faites a de petits intervalles pendant 
plusieurs jours & plusieurs nuits, dans les deux 
années de 1806 & 1807. Je tâchai en même temps 
de généraliser les moyens d’observations simultanées 
si importans. Une boussole de Gambey fut placée 
dans le pavillon magnétique, entièrement dépourvu 
de fer que je fis construire au milieu d’un jardin.
Le travail régulier ne put commencer que dans 
l’automne de 1828. Appelé, au printemps de 
l’année 1829, par Sa Majesté l’Empereur de 
Russie pour faire un voyage minéralogique dans 
le nord de l’Asie & à la mer Caspienne, j’eus 
occasion d’étendre rapidement la ligne des stations 
vers l’est. A ma prière, l’Academie Impériale 
& le curateur de l’université de Kasan firent des maisons magnétiques à St. Petersbourg 
et à Kansan. Au sein de l’académie Impériale,
dans une commission que j’ai eu l’honneur de 
présider 

                            
Please login to transcribe

Manuscript details

Author
Alexander von Humboldt
Reference
AP/20/7
Series
AP
Date
1836
IIIF
Open IIIF manifest
(What's this?)
This is a link to the IIIF web URL for this item. You can drag and drop the IIIF image link into other compatible viewers

Cite as

Letter on Terrestial Magnetism, 1836. From The Royal Society, AP/20/7

Copy

Comments

Please login to comment